Nouveautés dans les hormonothérapies des cancers du sein

0

Les principales nouveautés en hormonothérapie des cancers du sein concernent la durée de l’hormonothérapie, la place de la suppression ovarienne et, en situation métastatique, l’utilisation conjointe des inhibiteurs de CDK4/6.

Durée de l’hormonothérapie

Une donnée importante concernant les tumeurs hormonosensibles est leur capacité à rechuter au fil du temps, parfois plus de 20 ans après le diagnostic initial. Plus de la moitié des rechutes ainsi que les 2/3 des décès surviennent au-delà de 5 ans [1].

Une méta-analyse de 88 essais regroupant 62 923 patientes avec une tumeur RH+, sans rechute à l’issue de 5 ans d’hormonothérapie, a mis en évidence que les rechutes se poursuivent linéairement dans les 20 ans qui suivent, corrélées au stade TNM. Pour une tumeur classée T1 N0, on note 13 % de rechute à 20 ans et 26 % pour une tumeur T2 N1 à 3 [2]. Il est donc nécessaire de tenter d’améliorer ces résultats.

1. Tamoxifène : 10 ans ?

Une des premières pistes a été d’augmenter la durée de prise du tamoxifène. La durée de 5 ans de traitement est la durée habituelle de prescription. Dès la fin des années 1990, des essais ont été menés pour augmenter cette durée de traitement mais les résultats des études étaient discordants, avec même parfois un effet délétère à la prolongation du tamoxifène [3]. Il a fallu attendre 2013, avec la publication notamment de l’essai ATLAS qui comparait 5 à 10 ans de tamoxifène chez 6 846 patientes avec une tumeur RH+, pour mettre en évidence un bénéfice en survie sans rechute de 3,7 % en valeur absolue et de 2,8 % en survie globale (p = 0,01) qui ne s’observe qu’au-delà des 10 ans de traitement [4].

Une méta-analyse des 5 études portant sur le même sujet n’a cependant pas mis en évidence[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Sénopôle Saint-Louis, PARIS.

Sénopôle Saint-Louis, PARIS.

Sénopôle Saint-Louis, PARIS.

Laisser un commentaire