Les maux de la femme allaitante

0

Pathologies les plus courantes

  • Fièvre : trouver la cause.
  • Infection : pas d’arrêt de l’allaitement mais un renforcement des mesures d’hygiène et, en cas d’infection bactérienne, des antibiotiques compatibles.

Pathologies plus spécifiques

1. Syndrome du canal bouché

Le début est progressif. Il s’agit d’une zone du sein rouge, indurée, sensible. Une “bulle” sur la pointe du mamelon peut être associée. Cela est dû à une stase du lait dans un canal qui finit par passer dans le système lymphatique et provoquer une inflammation. Des cas de lymphangite peuvent aussi être évoqués lors de cette clinique. La fièvre peut se surajouter mais, lors de l’auscultation, il n’y a pas de masse palpable.

Dans tous les cas, la guérison doit être rapide. Une vidange efficace du sein est encouragée, par la succion du bébé ou via l’expression manuelle. On peut installer le bébé avec le menton dirigé vers le placard rouge (type ballon de rugby car une inflammation du cadran externe est souvent présente). La patiente peut aussi mettre du chaud ou compresser l’endroit douloureux lors de la vidange. Une prescription de paracétamol est également préconisée.

2. Mastite

Les symptômes sont les suivants : début progressif, sur plusieurs jours, accident vers les 12-15e jours, fièvre modérée à 38-38,5°, douleur de tout le sein qui est plus ferme que l’autre. Il s’agit très souvent d’une lymphangite mal traitée.

Les mastites seront favorisées par la présence de lésions sur les mamelons et par la stase lactée (raison pour laquelle ce type de pathologie est exceptionnel chez une femme non lactante). Elles constituent un continuum en fonction de l’importance de l’atteinte[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Sage-femme, Hôpital Robert-Debré, PARIS.

Laisser un commentaire